Reconnaissance au Travail

Reconnaissance au travail : comment la mettre en œuvre et bénéficier de ses bienfaits ?

4.7/5
6 min de lecture
9 mai 2022

Faisant partie des besoins fondamentaux étayés par la théorie de Maslow, la reconnaissance au travail est un enjeu fondamental pour les organisations. La reconnaissance est notamment un des leviers de motivation qui prend une place importante dans le vie de vos salariés, qu’ils aient ou non de grandes responsabilités. Travailler la reconnaissance en entreprise c’est de promouvoir le bien-être, d’encourager un sentiment d’appartenance et renforcer la productivité de vos équipes.

Découvrez dans cet article, les bénéfices de la reconnaissance au travail tant du côté des salariés que des managers et comment la mettre en œuvre efficacement !

Table des matières

Qu’est-ce que la reconnaissance au travail ?

Reconnaissance au travail définition

La reconnaissance est définie comme étant un « sentiment qui incite à se considérer comme redevable envers la personne de qui on a reçu un bienfait » mais également comme le « fait d’admettre la légitimité de quelqu’un ou de quelque chose ».

La reconnaissance au travail représente alors, pour un manager ou un responsable, le fait de montrer ou de prouver à ses collaborateurs que leur travail et leur implication a été utile et a permis à l’entreprise d’atteindre des objectifs. Ils soulignent alors par la parole ou par des actions (augmentation de salaire, prime, bonus, etc.) le travail qui a été effectué.

La reconnaissance au travail en management est un levier assez important, notamment en termes de bien être et de fidélisation du collaborateur au sein de l’entreprise. C’est donc un aspect à ne pas négliger pour que vos collaborateurs puissent rester motivés et continuent à faire un travail qualitatif, tout en étant épanouis dans leur job.

La reconnaissance au travail à travers la pyramide de Maslow

Selon Abraham Maslow, psychologue américain, la motivation des êtres humains nait dans des besoins à satisfaire. Il étudie et met en avant 5 besoins qu’il hiérarchise au sein de la « pyramide de Maslow ».

On parle de hiérarchie des besoins car les besoins étant le plus bas dans la pyramide doivent être satisfaits en premier. Cependant, bien que les besoins prioritaires soient essentiels pour chaque être humain, ils n’ont pas besoin d’être totalement satisfait pour satisfaire le besoin suivant.

Au sein de cette pyramide, on retrouve, en partant du bas vers le haut :

  • Les besoins physiologiques : qui correspondent au fait de dormir, de s’alimenter, de boire, de s’habiller, de se laver, etc. En d’autres mots, ce sont les besoins de première nécessité.
  • Les besoins de sécurité : ils correspondent aux éléments tels que le fait d’avoir un logement, un revenu, d’être en bonne santé, d’avoir un sentiment de sécurité (confort, protection) et une certaine stabilité (financière, professionnelle, émotionnelle, etc.).
  • Les besoins d’appartenance : qui correspondent au fait d’appartenir à un groupe, d’avoir un certain statut social, d’avoir des cercles de proches. Le premier groupe d’appartenance étant la famille, on retrouve également ici les amis ou encore les collègues de travail. 
  • Les besoins d’estime : qui correspondent au fait d’avoir de la considération de la part des autres, d’être reconnu, en tant que personne ou au sein d’un groupe. L’estime de soi, bien que plus difficile à identifier, en fait partie également.
  • Les besoins d’accomplissement de soi : qui correspondent au fait de se réaliser, de se développer personnellement et professionnellement, de s’épanouir dans sa vie, ou encore rechercher du sens. A noter que c’est un besoin qui peut prendre des formes totalement différentes qui seront guidées par les aspirations de chacun.

Si on essaye d’adapter la pyramide des besoins au monde du travail et à la reconnaissance professionnelle, on retrouve :

  • Pour les besoins physiologiques : avoir une rémunération qui permet de répondre à ses besoins primaires correctement.
  • Pour les besoins de sécurité : avoir un emploi stable ainsi qu’un environnement de travail qui apporte de la sécurité.
  • Pour les besoins d’appartenance : être intégré au sein de l’entreprise et dans un groupe de collaborateurs.
  • Pour les besoins d’estime : exercer un métier valorisant, se sentir utile, avoir de la reconnaissance de la part de son manager ou supérieur hiérarchique.
  • Pour les besoins d’accomplissement de soi : inciter à se fixer des objectifs, à se perfectionner dans son domaine, à être autonome dans son travail, à élargir son champ de compétences.

Quels sont les différents types de reconnaissance au travail ?

Il existe 4 différents types de reconnaissance au travail qui vous pouvez utiliser indépendamment les uns des autres ou de façon complémentaire selon les cas afin d’assurer l’épanouissement de vos salariés.

La reconnaissance existentielle est une reconnaissance qui est centrée sur le collaborateur en lui-même. Elle est basée sur sa personnalité et ses qualités. Cela permet au salarié de se sentir valorisé en tant que personne et d’être reconnu parmi chacun des salariés de l’entreprise dans son unicité. Cela se transmet généralement par des moments de partages, d’échanges, de débats ou même dans les collaborations avec d’autres membres de l’équipe. Il suffit de prendre un temps pour valoriser l’autre sur ses qualités.

La reconnaissance sur l’accomplissement du travail correspond à une reconnaissance du collaborateur en termes de qualités et aptitudes professionnelles. Si un collaborateur réussit très bien son travail et a des aptitudes particulières dans lesquelles il excelle, il est important de le lui dire. Complimentez vos collaborateurs et reconnaître leur potentiel ne peut être que bénéfique. Petit conseil, n’attendez pas forcément une annonce officielle, de la reconnaissance immédiate est toute aussi bienvenu. Alors, n’hésitez pas à le faire !

La reconnaissance concernant l’investissement personnel correspond au fait de souligner la motivation et l’implication du collaborateur envers son travail. En effet, si l’un de vos collaborateurs a travaillé beaucoup plus tard que prévu ou s’il a été très impliqué dans un projet difficile à mener il est important de lui apporter de la reconnaissance. Cela lui permet de continuer ses efforts et de le conforter dans ses actions. De la reconnaissance ce n’est pas uniquement féliciter mais aussi prendre soin dans son ensemble de ses salariés et reconnaître quand ils tirent trop sur la corde pour maintenir un équilibre de ses besoins.

La reconnaissance en termes de résultats qui correspond à l’atteinte d’objectifs. Cela peut correspondre à un objectif de chiffre d’affaires, de ventes ou de respect d’un délai en termes de rendu d’un projet par exemple. En effet, si un salarié travaille dur pour tenir les objectifs fixés et pouvoir satisfaire au mieux son client, il est important de lui dire combien vous êtes reconnaissant pour son travail afin qu’il persévère et soit toujours aussi motivé et qu’il continue sur cette voie.

Pour mettre en œuvre et concrétiser ces différents types de reconnaissances auprès de vos collaborateurs, vous pouvez :

  • Avoir des attentions : il peut s’agir simplement d’envoyer un mail de remerciement, d’appeler son collaborateur pour le féliciter, de lui offrir un déjeuner au restaurant, etc.
  • Mettre en place de rituels : par exemple vous pouvez offrir une activité à toute votre équipe après la fin de chaque gros projet ou encore leur proposer de finir plus tôt en fin de semaine afin de les remercier pour leur implication et leur investissement (notamment en termes de temps).
  • Passer du temps avec chacun de vos collaborateurs pour échanger et valoriser son travail et ses compétences au détour d’un café.
  • Complimenter et valoriser vos collaborateurs auprès des autres : qu’il s’agisse de supérieurs hiérarchiques, de votre équipe ou d’autres services, n’hésitez pas à faire part des compliments et des retours positifs que vous avez sur un collaborateur. Petit bonus pour vous, faire des compliments libèrent des endorphines, alors allez-y✌️
  • Montrer votre reconnaissance « en nature » : certaines entreprises proposent des récompenses notamment en cas d’atteintes d’objectifs. Il peut s’agir d’un titre d’employé du mois ou de commercial du mois, d’un week-end ou d’une activité offerte.
  • Récompenser financièrement : il est possible de montrer de la reconnaissance à un collaborateur grâce à une prime, un bonus ou encore une augmentation de salaire.

Quels sont les bienfaits de la reconnaissance au travail ?

La reconnaissance au travail a plusieurs bienfaits tant sur les salariés que sur l’entreprise. En effet, elle permet de :

  • Apporter du bien être aux salariés : la reconnaissance envers les salariés leurs permet de se sentir valorisés et d’avoir un remerciement pour le travail qu’ils effectuent au quotidien. Cette reconnaissance permet de ressentir de la bienveillance au travail et de limiter le turnover et les départs précipités. Pour plus d’informations et et avoir des conseils concrets, lisez notre article comment assurer le bien-être au travail.
  • Bénéficier de l’engagement et de la motivation des salariés : les salariés qui bénéficient de reconnaissance au travail sont eux-mêmes reconnaissants envers leur entreprise en retour. Ils ont alors tendance à être plus investis, motivés et engagés dans l’entreprise grâce aux encouragements reçus ce qui permet une fidélisation des salariés.
  • Augmenter la productivité des salariés : des collaborateurs plus impliqués sont plus efficaces et obtiennent de meilleurs résultats.
  • Renforcer le sentiment d’appartenance des salariés : la reconnaissance, comme on l’a vu plus haut se fait également par les paires. Le fait d’être intégré et reconnu par le groupe renforce ce sentiment et favorise la cohésion d’équipe, qui est un facteur facilitant de la productivité.

Comment palier au manque de reconnaissance au travail ?

Selon l’Agence Nationale pour l’amélioration des conditions de travail, ce qui motive les salariés est en règle générale l’équilibre entre le salaire, l’autonomie, le sens du travail et le statut social. Il est donc recommandé de montrer de la reconnaissance envers ses collaborateurs de façon personnalisée. Cependant, 50% des entreprises ont une politique de considération jugée insatisfaisante par leurs employés.

Par ailleurs, il existe autant de contextes que d’individualités au sein du monde professionnel. Il faut comprendre que le manque de reconnaissance n’est pas toujours perçu par les managers. Ce qui est normal en soi, car le ressenti d’un manque de reconnaissance, comme tout autre conflit a besoin d’être formulé pour qu’il puisse être traité. Cependant, le manager peut prêter une attention particulière à la position de chacun de ses collaborateurs au niveau de la reconnaissance reçue et perçue.

Un manque de reconnaissance peut avoir des effets pervers sur votre organisation et être la source de conflits sociaux et d’un turnover élevé. Pour comprendre la raison des départs de vos salariés, posez leur la question, et découvrez pourquoi il faut limiter le turnover de votre société.

Si vous êtes un salarié en manque de reconnaissance professionnelle

Et que vous souhaitez en parler à votre manager, préparez votre échange en amont afin d’éviter de dire certaines choses sous le coup de l’émotion.

En effet, si depuis quelques semaines vous accumulez de l’incompréhension et de la lassitude quant à votre travail, il serait néfaste de tout partager à votre manager un lundi matin en rentrant dans son bureau sans prévenir. Vous ne devez pas partager votre ressenti sous le coup de la colère ou d’un trop plein d’émotion.

Demandez à votre manager un moment pour discuter ensemble de points qui vous posent problèmes. Une fois ce point fixé, faites une liste de toutes les choses que vous souhaitez aborder puis réfléchissez à comment vous pouvez les aborder sans braquer votre interlocuteur. Grâce à cette méthode, vous pourrez prendre du recul et discuter calmement.

Si vous êtes un manager ou un responsable d’équipe

La meilleure solution est de demander directement l’avis à votre équipe concernant le bien-être au travail et la reconnaissance qu’ils reçoivent (ou non).

Vous avez différentes opportunités pour le faire :

  • Au quotidien : tout comme vous dîtes bonjour à vos collaborateurs, prenez le temps pour savoir comment ils vont, s’ils y a des choses qui les tracassent… Cela vous permet de jauger la température et éventuellement déceler des points à aborder plus longuement. Prêtez également attention à leur comportement (s’ils sont fatigués, motivés, stressés, etc.) dans la journée ou sur la semaine. Vous aurez une autre grille lecture et vous pourrez prendre les devants pour échanger avec vos collaborateurs.
  • Lors des entretiens individuels : vous faites un suivi de projet ou bien un entretien annuel, profitez de ce moment privilégié pour pour échanger sur la perception de leur niveau de reconnaissance. Votre collaborateur se sentira plus à l’aise et sera plus à même d’en parler si cela bien directement du manager.

Conclusion

Pour résumer, la reconnaissance au travail est un élément important dans le monde professionnel. En effet, le besoin d’estime, qui fait partie des cinq besoins fondamentaux, doit être assouvi afin que vos collaborateurs soient épanouis et engagés dans leur travail et sur le long terme.

Pour cela, en tant que manager, montrez de la reconnaissance par le biais d’attentions envers vos collaborateurs (mail/appel de remerciement/félicitations), vous pouvez mettre en place des rituels (offrir un déjeuner à toute votre équipe après la fin de chaque gros projet), complimenter et valorisez vos collaborateurs auprès des autres (supérieurs hiérarchiques, équipe), offrir une récompense en nature (titre d’employé du mois, restaurant, activité) ou encore une récompense financière (prime, bonus, augmentation de salaire).

Il est important de montrer de la reconnaissance envers ses collaborateurs. Cela permet de leur apporter du bien-être, de limiter le turnover et de les fidéliser. Ils sont alors plus engagés, plus motivés et donc par conséquent plus productifs, ce qui a un effet très positif pour l’entreprise.

Dès que possible, n’hésitez pas à complimenter et à montrer de la reconnaissance à vos collaborateurs, vous en tirerez tous des bénéfices non négligeables !

Livre blanc gratuit

Devenir un champion
du recrutement
et réussir 98%
de ses recrutements
en 6 étapes clés !

Partager cet article

Article rédigé par L’équipe Talent Program
L’équipe Talent Program se mobilise depuis toujours pour la croissance des entreprises. Elle apporte son aide aux entreprises ambitieuses qui exigent le meilleur de leurs (nouveaux) collaborateurs 💪 Toutes ses méthodes ont été testées et génèrent de vrais résultats ! 🔥

Lisez d'autres contenus sur la même thématique

et développez votre expertise sur le sujet.

Vous êtes une
ENTREPRISE

Un conseiller est là pour échanger sur votre besoin

Vous êtes un
TALENT

Envie de changer de job et de relever des challenges ? Le Talent:Program peut vous intéresser ! Découvrez l'ensemble de nos offres, les spécificités ainsi que les avantages de bénéficier de ce programme de 6 mois !